Sélectionner une page

Pour lutter contre les premiers signes de vieillissement, plusieurs solutions sont disponibles, dont les injections de botox (toxine botulique) et les injections d’acide hyaluronique. 

Les points communs de ces deux injectables sont la lutte contre les rides et leur origine naturelle. 

Mais quelles sont les différences entre ces deux injectables? Quand utilise-t-on plutôt la toxine botulique, plutôt l’acide hyaluronique ? Sont-ils complémentaires ?

Les injections de toxine botulique (ou botox)

Le botox est une neurotoxine agissant sur la jonction neuromusculaire en bloquant la libération d’acétylcholine. C’est un médicament utilisé notamment chez l’enfant pour traiter le strabisme.

Le botox est utilisé en médecine esthétique comme un décontractant musculaire  agissant sur les rides dynamiques en mettant au repos les muscles responsables de ces rides. 

Le botox ne crée jamais de volume et les résultats sont discrets et naturels lorsqu’il est manié par un spécialiste. Les rides concernées par l’action du botox sont :

  • les rides de la patte d’oie (coin externe de l’oeil),
  • les rides du lion (entre les sourcils),
  • les rides du front.

Le botox permet par ailleurs de rehausser les sourcils et d’éclairer le regard. Le botox peut être aussi utilisé dans le tiers inférieur du visage et sur le cou.

Le résultat apparaît au bout de quelques jours et dure deux à six mois.

Les injections d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est une molécule naturellement présente dans notre organisme (dans le derme, le cartilage, les articulations et l’oeil). Avec l’âge, sa production diminue, ce qui entraîne un amincissement de la peau et une perte de volume.La peau devient alors plus fine et les rides apparaissent.
L’injection d’acide hyaluronique agit ainsi sur les rides en les comblant. En fonction de son degré de réticulation, il peut aussi agir sur l’hydratation et la qualité de la peau ainsi que sur la restauration des volumes notamment des lèvres et des pommettes.
Le résultat est immédiat et dure en moyenne un an, parfois moins si le produit est très fluide comme pour l’hydratation de la peau, parfois plus lorsqu’il est destiné à augmenter les volumes.

Son effet volumateur et pulpant va permettre de :

  • redessiner l’ovale du visage, combler les sillons naso-géniens (ou sillons naso-labiaux),
  • redonner du volume aux pommettes,
  • estomper les fines ridules autour de la bouche,
  • redonner du volume aux lèvres,
  • lisser les ridules de la joue.

Des produits complémentaires

S’ils ont des actions différentes, celles-ci sont également complémentaires dans la prise en charge globale du vieillissement du visage.
En dehors des cas de rides statiques profondes, leur usage combiné est très fréquent.
Acide Hyaluronique et Botox peuvent être utilisés soit dans la même région du visage, soit dans deux régions différentes. Le Botox, qui va lisser, est donc combiné à l’Acide Hyaluronique qui va soulever, projeter, repulper…
Ces traitements peuvent être combinés au cours de la même séance ou bien lors de deux séances différentes. Dans ce cas, il est fréquemment conseillé de commencer par le Botox puis de réaliser les injections d’Acide Hyaluronique.